La BIBLE au quotidien

Un jour, un chapitre

samedi 22 février 2020


Chapitre 17 du

Livre de Ben Sira le Sage

01 Le Seigneur a créé l’homme en le tirant de la terre, et il l’a fait retourner à la terre.

02 Il a donné aux humains des jours comptés, un temps déterminé, il a remis en leur pouvoir ce qui est sur la terre.

03 Il les a revêtus d’une force pareille à la sienne, il les a faits à son image.

04 Il a mis en tout vivant la crainte de l’être humain, pour que celui-ci commande en maître aux bêtes sauvages et aux oiseaux.

05 Les humains ont reçu du Seigneur l’usage des cinq sens ; il leur a donné en partage un sixième sens, l’intelligence, et un septième, la parole, qui permet d’interpréter ses œuvres.

06 Aux humains il a donné du jugement, une langue, des yeux, des oreilles, et un cœur pour réfléchir.

07 Il les a remplis de savoir et d’intelligence, il leur a fait connaître le bien et le mal.

08 Il a posé son regard sur leur cœur, leur montrant la grandeur de ses œuvres ; il leur a donné de se glorifier à jamais de ses merveilles.

09 Ils raconteront la grandeur de ses œuvres,

10 ils célébreront le Nom très saint.

11 Il leur a aussi accordé le savoir, il leur a donné en héritage la loi de vie, afin qu’ils comprennent, dès maintenant, qu’ils sont mortels.

12 Il a établi avec eux une Alliance éternelle, et il leur a fait connaître ses jugements.

13 Leurs yeux ont vu la grandeur de sa gloire, leurs oreilles ont entendu la majesté de sa voix.

14 Il leur a dit : « Gardez-vous de toute injustice », et à chacun il a donné des commandements au sujet du prochain.

15 Leurs chemins sont toujours à découvert devant lui, ils n’échappent jamais à ses regards.

16 Leurs chemins les mènent au mal dès l’enfance, et, de leurs cœurs de pierre, ils ne peuvent faire des cœurs de chair.

17 Quand le Seigneur a réparti les peuples sur toute la terre, il a mis un chef à la tête de chaque nation, mais la part du Seigneur, c’est Israël ;

18 c’est son premier-né, qu’il nourrit et qu’il forme ; il lui donne en partage la lumière de l’amour et ne l’abandonne jamais.

19 Toutes les actions des hommes sont, devant Dieu, en plein soleil : il a constamment les yeux sur leur conduite.

20 Leurs injustices ne lui échappent pas, tous leurs péchés sont à découvert devant le Seigneur.

21 Mais le Seigneur est bon et connaît ses créatures, loin de les abandonner ou de les perdre, il les épargne.

22 L’aumône d’un homme est marquée d’un sceau devant Dieu qui veille sur une bonne action comme sur la prunelle de l’œil et accorde le repentir à ses fils et à ses filles.

23 À la fin il se lèvera et fera les comptes, il rendra à chacun ce qui lui revient.

24 À ceux qui se repentent, Dieu ouvre le chemin du retour ; il réconforte ceux qui manquent de persévérance.

25 Convertis-toi au Seigneur, et renonce à tes péchés ; mets-toi devant lui pour prier, et diminue tes occasions de chute.

26 Reviens vers le Très-Haut et détourne-toi de l’injustice, – c’est lui qui conduit des ténèbres à la lumière de la vie – ; les actions abominables, déteste-les.

27 Qui pourra célébrer le Très-Haut dans le séjour des morts, remplacer les vivants qui lui rendent gloire ?

28 La louange est enlevée au mort puisqu’il n’est plus ; c’est le vivant, le bien-portant, qui célébrera le Seigneur.

29 Qu’elle est grande, la miséricorde du Seigneur, qu’il est grand, son pardon pour ceux qui se convertissent à lui !

30 Les humains n’ont pas la toute-puissance car un fils d’homme n’est pas immortel.

31 Quoi de plus lumineux que le soleil ? Et pourtant il disparaît. À plus forte raison, celui qui médite le mal, l’être de chair et de sang.

32 Dieu passe en revue les astres dans les hauteurs du ciel, et, à plus forte raison, les humains qui sont tous terre et cendre.

Approfondir...


Rmesse - Version 4.2.7 - © 2015-2020 - Olivier de Lannoy
Tous droits réservés - Textes liturgiques © AELF